• renelle gaudin

Coup de frais sur ma penderie 🌬 - à petit budget !

Mis Ă  jour : mai 9

AprĂšs avoir triĂ© notre placard (cf. post de la semaine derniĂšre), nous voilĂ  prĂȘt.e.s Ă  repartir du bon pied et Ă  insuffler du changement dans notre garde-robe. Du neuf, du frais, oui, mais en faisant attention Ă  la planĂšte - et Ă  notre budget :))


Photo Tim Mossholder pour Unsplash



Donc on va commencer par shopper dans notre penderie (dans la pile qu’on avait mise de cĂŽtĂ© aprĂšs le tri !) et seulement ensuite, si des piĂšces sont manquantes, on va shopper ailleurs: swap, location, seconde main
 et enfin boutiques physiques ou en ligne.

Avant propos: de l’importance de l’inventaire et de l’organisation de sa penderie


Pour mener Ă  bien la transformation de vos anciens vĂȘtements ou pour vous guider dans vos choix de nouveaux articles, gardez bien en tĂȘte les enseignements que vous aurez tirĂ© de votre inventaire (cf. post sur le tri): matiĂšres, couleurs, imprimĂ©s prĂ©fĂ©rĂ©s, taille - selon les marques, coupes (cintrĂ©, large) que j’aime porter, etc.


Pour s’assurer qu’on est bien dans une dĂ©marche responsable, il est capital que les vĂȘtements « frais » ou « rafraichis » soient des choix cohĂ©rents avec vos gouts et votre personnalitĂ©, et que vous soyez sĂ»r.e.s de les porter !


Ensuite, il est indispensable d’y voir clair dans sa penderie. C’est le remĂšde au trop classique « j’ai rien Ă  me mettre », et ça nous permet de faire rapidement les associations gagnantes: gain de temps, utilisation optimale de notre garde-robe, on a tout Ă  y gagner !


A chacun.e son organisation idĂ©ale - selon la place disponible, et selon nos prĂ©fĂ©rences ! On peut choisir de s’organiser en classe de vĂȘtements (pantalons, robes
), par couleur, ou par association (justement !), c’est Ă  dire garder Ă  proximitĂ© le top, la jupe et la veste qui vont bien ensemble.


Une bonne organisation nous permet encore une fois de valider d’un coup d’oeil les couleurs, imprimĂ©s, coupes et silhouettes qui nous conviennent, et de connaitre les marques et tailles qui nous vont le mieux.


Une penderie organisĂ©e nous permet aussi de rapidement voir si notre garde-robe est Ă©quilibrĂ©e (par exemple: on vise plutĂŽt 1 pantalon pour 5 tops que 5 pantalons pour 1 top !) et avant de se lancer dans des swaps ou des achats, on peut tenter un dĂ©fi capsule. L’idĂ©e d’un tel challenge, par exemple une capsule 10 X 10, est de sĂ©lectionner 10 piĂšces dans sa penderie (hors sous-vĂȘtements) et de ne s’habiller qu’avec cette sĂ©lection pendant 10 jours, afin d’en tirer tout le potentiel. Instagram regorge d’exemples et de conseils #capsulewardrobechallenge.


Capsule de printemps - Montage Ă  partir de My Green Closet

Le shopping Ă  la maison: Get creative !


_____________


« My advise is always to shop in your own wardrobe »

Orsola de Castro - Fashion Revolution Founder

_____________


La semaine derniÚre, je vous avais proposé quelques pistes pour trier votre penderie. Voici un petit résumé des options:


Facile de voir dĂ©jĂ  apparaĂźtre des options pour des entrĂ©es de vĂȘtements frais ou rafraichis:

  • les vĂȘtements repris ou transformĂ©s par une couturiĂšre (ou vous-mĂȘmes !),

  • les vĂȘtements Ă©changĂ©s (swapĂ©s) avec des copines, des cousines, des voisines



Ces options sont la premiĂšre et la plus durable des façons de donner un coup de frais sa garde robe de maniĂšre responsable, ET Ă  moindre frais. Les transformations peuvent ĂȘtre radicales et on peut vraiment redonner une nouvelle vie si on dĂ©cide de rajouter des couleurs ou des motifs (teinture, bandes de tissu
), des dĂ©corations (broderies, sequins, dentelle
), de changer une chemise en robe, etc. C’est incroyable tout ce qu’on peut faire avec une bonne dose de DIY ou un bon couturier. par exemple ci-dessous, un tuto rapide pour Ă©largir une robe.

thetimeinbetween.tumblr.com

Le shopping en dehors de ma penderie



La nouveautĂ© de ces 10 derniĂšres annĂ©es, c’est qu’une foultitude d’initiatives sont venue rĂ©volutionner la façon dont on peut se retrouver dans de nouveaux vĂȘtements - durables ! Je veux dire par lĂ  que nouveau jean ne rhyme plus avec « je vais chez Levi’s », mais avec: swap, seconde main, friperie, location, et si enfin il doit y avoir achat, il sera Ă©thique !

Ces nouvelles alternatives de consommation reposent en grande partie sur l’économie circulaire, et vont Ă  contre courant de la fast fashion et de l’accumulation inutile de vĂȘtements (et donc des dĂ©chets) qu’elle occasionne.


Je peux emprunter, tout simplement



Je swape - je sais, je me rĂ©pĂšte ;) sur swap-chic.com, ou sur un site de penderie partagĂ©e, ou Ă  la swap-party que j’organise ou Ă  laquelle je participe, ou bien encore Ă  plus petite Ă©chelle, avec mes copines, etc.


Je loue mes vĂȘtements: avant on ne pouvait louer que pour les grandes occasions, maintenant on peut mĂȘme louer un jean (Mud jeans) ou toute une garde robe (travail, grossesse, cocktail, vacances
) sur abonnement sur le closet (vĂȘtements neufs), dresswing ou les cachotiĂšres (vĂȘtements mis Ă  dispo par les utilisatrices), ou encore des chaussures (bocage).


J’achùte



_______________________

« If you can commit to wearing something 30 times, it’s already fantastic, no matter where you bought it. I buy with purpose and have things I wear over and over again » Livia Firth, Eco Age.

_______________________


- J’achĂšte en seconde main ou en friperie si le coeur m’en dit (et selon mon budget), chez Ding Fring, EmmaĂŒs, ou dans la boutique de seconde main de mon quartier. Personnellement je ne suis pas fan de Vinted (car il incite Ă  la surconsommation), mais Ă  l’occasion ça peut ĂȘtre pratique (les prix sont trĂšs bas). Il existe de nombreux autres sites de revente de vĂȘtements; la gamme est trĂšs large, du cheap au chic.


- J’achùte de ma mode durable
 à prix raisonnable !

La contrainte de budget s’impose vite Ă  nous quand on veut acheter durable. Acheter durable, c’est investir dans un vĂȘtement qui durera longtemps (et dont on prendra soin !), et qui a Ă©tĂ© produit en assurant une rĂ©munĂ©ration digne aux travailleurs qui ont contribuĂ© Ă  son Ă©laboration. Donc oui, c’est bien plus cher que les vĂȘtements des enseignes de fast fashion, et peu de marques durables (Ă©thiques/Ă©co-resposables/
) pratiquent les soldes - leur but n’est pas de pousser Ă  la surconsommation. Alors on se dit qu’on n’y achĂšte qu’une ou deux piĂšces par an, et si on en a besoin de plus, on vise les rĂ©ductions (fin de stocks). A ce sujet, je viens de dĂ©couvrir le site Ethic2hand, qui propose des vĂȘtements Ă©thiques de seconde main ou de fin de stock - voilĂ  qui est intĂ©ressant !

Et comme la tendance est Ă  la transparence pour de plus en plus de marques, il devient envisageable d’acheter les collections « éthiques » des marques de grande distribution (plus chĂšres que le reste du magasin, mais moins que dans une petite enseigne). Je ne dis pas que ça doit ĂȘtre la seule source d’approvisionnement, car il faut Ă  tout prix aider les petites Ă©choppes Ă  s’en sortir, mais c’est un appoint intĂ©ressant quand on a un budget serrĂ©.

Pour ĂȘtre sĂ»r qu’il ne s’agit pas de green washing, rien de tel qu’une petite question au personnel de la boutique, ou l’aide d’une appli: ClearFashion, Viji, GoodOnYou, toutes complĂ©mentaires et de bon conseil.


Il existe aussi de nombreuses plateformes qui proposent des marques éco-responsables en ligne, trÚs utiles quand on connait déjà sa taille dans une marque donnée.

Dans tous les cas, vous l’aurez compris, l’achat reste la derniĂšre option ! Quelques rĂšgles quand on va faire du shopping: on se fait accompagner (on rĂ©siste mieux Ă  2), on repĂšre un article et on attend un jour au deux avant de l’acheter (il ne va pas se volatiliser), on achĂšte un article Ă  la fois, et on dit plus souvent non que oui !

Et pour finir, la fraĂźcheur dans notre penderie viendra peut-ĂȘtre aussi de l’intelligence artificielle :) Il existe maintenant de supers applis pour nous aider Ă  nous organiser, composer des looks Ă  partir de ce que nous avons dĂ©jĂ  (on prend des photos ou on les sĂ©lectionne des vĂȘtements qui ressemblent aux nĂŽtres parmi des propositions) et suggĂ©rer d’éventuelles nouvelles piĂšces (attention, on rĂ©siste !). Je citerai par exemple Cladwell (pour s'organiser), dressmeslowly (en cours de dĂ©veloppement, mais appli française donc on suit leur actualitĂ© !) ou encore Saveyourwardrobe. Et en attendant de maĂźtriser ces applis, on peut trouver de l’inspiration sur instagram #outfitbuilding.

_______________________

Et vous, comment organisez-vous votre penderie ? Quelle expĂ©rience avez-vous de la transformation de vos vĂȘtements ? Quelle est votre pratique prĂ©fĂ©rĂ©e: transformer, louer, Ă©changer, acheter en seconde main, ou neuf ? OĂč ? Avez-vous des bons tuyaux pour acheter Ă©thique peu cher ?

Merci de vos commentaires :)

_______________________

©2019 par detox.my.closet. Créé avec Wix.com